Emploi. Cornoualia, la synergie des entrepreneurs pour des emplois partagés et durables.

En compagnie de mon collègue Sénateur Michel Canevet, j’ai eu hier le plaisir de rencontrer et échanger avec Maryse Le Maux, directrice d’un groupement d’employeurs en Finistère Sud.

Dès le début de notre entretien, Maryse Le Maux plante le décor : « Cornoualia, ce n’est pas une agence d’intérim, ni un dispositif d’insertion. Ce n’est pas non plus un groupement d’employeurs à l’image de ce que propose le GEIQ. Nous, notre objectif, c’est de créer de l’emploi durable en partageant des compétences sur la Cornouaille. Ce principe permet aux entreprises de disposer de la ressource juste le temps dont elles ont besoin tout en assurant un emploi pérenne aux salariés (CDI). »

Créée en 2000, sous l’impulsion d’entrepreneurs dynamiques et innovants du territoire, Cornoualia s’est développée et affiche aujourd’hui sa réussite : 150 salariés, 256 entreprises adhérentes, près de 700 emplois en CDI créés et 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle se hisse parmi les 5 plus gros groupements d’employeurs en France.

La formule tient sa réussite d’un pré-requis incontournable : « la demande doit venir des entreprises du territoire » affirme Maryse Le Maux. « Après, c’est à nous de répondre à la demande, de faire vivre cette démarche réseau.« . D’après la directrice, le territoire de Cornouaille se prête particulièrement bien au développement d’une telle initiative : « nous sommes sur un territoire avec un terreau fertile pour faire germer ce type de projet, alimenté par un vrai esprit de coopération et boosté par des acteurs économiques moteurs. » La formule répond à un marché du travail en évolution, s’adapte avec flexibilité aux besoins des entreprises et des salariés/apprentis. Sa capacité à évoluer au fil des demandes la conduit d’ailleurs à se développer progressivement : des travaux viennent de débuter pour permettre aux locaux basés Chemin de Kerdroniou de s’agrandir pour offrir en 2022 un bouquet de services supplémentaires : accompagnement des conjoints, mutualisation des formations, permanences pour conseils et accompagnement des risques psycho-sociaux, nouveaux bureaux et salles de réunions à disposition des entreprises adhérentes, le tout pour asseoir davantage ce que Maryse Le Maux appelle « Maison du partage« .

Cette rencontre avec la directrice du site nous a également permis de faire le point sur la situation économique du territoire, et échanger sur la législation en matière d’emploi. A cette occasion, nous avons notamment abordé les difficultés de recrutement dans certains secteurs d’activité, les secteurs d’emploi porteurs, le travail à mener sur l’attractivité économique de la Cornouaille, les enjeux de la réforme du chômage à venir. Maryse Le Maux a également insisté sur la reconnaissance des structures comme Cornoualia afin de sécuriser leurs activités, sécuriser de fait l’économie d’un territoire, et également leur permettre de s’adapter au gré des évolutions qui touchent le droit du travail.

En savoir + sur Cornoualia…