EHPAD. Un coup de pouce de l’Etat pour les travaux à Coat Kerhuel.

Cet après-midi, nous avons visité l’EHPAD de Coat Kerhuel d’Ergué-Gabéric, en présence du préfet du Finistère et du Maire. La Ville est soutenue par le Ségur de la Santé pour la réalisation des travaux d’extension/réhabilitation de l’établissement.

Ses travaux prévoient notamment :
> l’amélioration de l’accueil des 61 résidents, des familles, ainsi que des conditions de travail des professionnels
> la création d’un jardin thérapeutique et d’une aire de retournement

📍 Sur ma circonscription, le dispositif « Investissement du quotidien pour les EHPAD du Ségur de la Santé accompagne à ce jour 11 établissements : une réponse concrète aux enjeux de santé et de solidarité de notre territoire.

Gastronomie. Tous à table pour le Grand Repas !

Chaque année, l’association« Le Grand Repas » propose aux habitants d’un même département ou d’une même région de partager ensemble le même jour, le même menu. Cet événement est l’occasion d’aborder des thématiques importantes comme la valorisation des terroirs, des producteurs locaux et des acteurs de la restauration dans leur diversité, la sensibilisation au bien manger et au gaspillage alimentaire et la transmission de notre patrimoine gastronomique.

Sensibles à la démarche de l’association de promouvoir l’utilisation de produits locaux de qualité, de prendre en compte les attentes environnementales et sociétales des consommateurs et de mettre en valeur les aliments dans nos assiettes, les députées de la 1ère, 4ème et 5ème circonscription du Finistère ont souhaité se mobiliser pour l’organisation de cet événement.

Cette année, et pour la première fois , l’opération aura lieu dans le Finistère le Jeudi 21 octobre 2021. Nicolas CONRAUX, chef du restaurant La Butte à Plouider (29), a accepté de parrainer cette édition et d’élaborer le menu suivant conçu à base de produits locaux et de saison :

Entrée : Chou-fleur brûlé et yaourt au curry vert

Plat : Volaille fermière poêlée et risotto de céleri au vinaigre de cidre

Plat – option végétarienne : Risotto de céleri acidulé, crème végétale et noisette torréfié

Dessert : Clafoutis végétal aux fruits d’automne (pommes, poires) Cette initiative s’adresse à tout type de restauration (collective publique, privée et traditionnelle) et aux particuliers. Les chefs de cuisine de chaque structure auront comme défi le jour de l’opération de réaliser ce menu, à l’aide de fiches techniques, dans leur propre cuisine ! L’opération a d’ores et déjà conquis de nombreux établissements scolaires et quelques restaurateurs dans le département .

Le 14 octobre dernier, nous avons donné le top départ du Grand Repas dans les cuisines de Sup’Ifac Campus des métiers à Brest, sous la houlette du Chef Nicolas Conraux, ambassadeur de notre 1ère édition dans le Finistère. Cette opération de lancement était l’occasion, avec mes collègues Graziella Melchior & Sandrine Le Feur, de rappeler les enjeux de l’événement : au-delà de la convivialité, nous avons abordé avec les élèves & les participants les sujets de la formation, l’emploi, l’agriculture, l’attractivité & le rayonnement de notre gastronomie française.

Déjà près de 15 000 couverts sont prévus le jour J dans le Finistère ! Un grand merci et bravo aux apprentis qui nous ont concocté, avec leur chef M. Michel, un savoureux déjeuner !👨‍🍳
Les recettes inspirées de Nicolas Conraux sont téléchargeables en ligne : http://urlr.me/ZkRJf
🙏Merci à Ifac pour l’accueil.

Loi bioéthique. Une avancée, vecteur d’égalité et de justice sociale.

La loi bioéthique est adoptée ! C’est une belle avancée attendue, synonyme de progrès, qui porte des valeurs d’égalité et de justice sociale.

Le texte prévoit :

👉 L’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes et aux femmes seules et sa prise en charge par l’assurance maladie ;
👉 L’ouverture de nouveaux droits pour les enfants :
> L’accès aux origines de tout enfant né d’une PMA avec tiers donneur est garanti pour ceux qui le souhaiteront à l’âge adulte.
> L’établissement de la filiation des enfants nés de PMA avec tiers donneur sera clarifié et sécurisé pour chacun des membres du couple grâce à la reconnaissance conjointe.
👉 Mais également : l’autoconservation des gamètes, le don d’organe avec l’extension des dons croisés d’organes, l’intelligence artificielle, la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires, les tests génétiques et la prise en charge des enfants présentant des variations du développement génital.

Inclusion. L’hypermarché Carrefour Quimper s’approprie l’heure silencieuse.

Depuis le 5 avril, Carrefour Quimper a instauré l’heure silencieuse. Une initiative qui fait écho à la loi portée par Nadia Essayan, pour laquelle j’étais rapporteure, visant à améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap aux magasins de grande distribution & centres commerciaux, adoptée à l’unanimité en janvier dernier.

👉 La démarche vise essentiellement à réduire lumières & sons dans le magasin le lundi de 14h à 15h.

👉 Les retours sont positifs pour les clients & salariés.

👉Dès ce week-end, un nouveau créneau sera proposé aux familles le samedi de 16h à 17h.

🔵 Dans l’esprit du texte, la mesure s’est mise en place de façon co-construite avec Autisme France. En local, l’enseigne travaille sur de nouvelles pistes d’appropriation de cette boîte à outils proposée par la loi.

Depuis l’hémicycle jusqu’à nos paniers de courses… C’est la concrétisation du travail législatif & une satisfaction de vivre cette avancée prometteuse pour plus d’accessibilité et plus d’inclusion. Bravo et merci à la directrice et son équipe pour l’engagement !

Solidarité & emploi. Mobil’emploi : la mobilité au service de l’emploi.

Lauréate du Plan France Relance, Mobil’emploi apporte des solutions de mobilité pour des déplacements liés à l’insertion professionnelle. Une dynamique de réseau, en cohérence avec le territoire de Cornouaille, qui allie mobilité, emploi, insertion & numérique.


Mobil’emploi c’est aussi un chantier d’insertion avec 16 collaborateurs en insertion. Tremplin vers la formation & l’emploi, l’association mise sur l’accompagnement pour guider ses équipes dans leur projet professionnel.

Parcourir 600 000 km/an sur 3500 km2 du territoire, c’est aussi réduire au maximum son empreinte écologique. L’association s’y engage avec :

  • l’achat de deux véhicules électriques
  • la mutualisation des demandes (covoiturage)
  • l’optimisation des déplacements (gestion des trajets)
  • Merci au Président, aux représentants du Conseil d’administration et à la directrice pour l’accueil, la visite et les échanges. Bravo pour votre énergie au service du territoire, de l’emploi et de l’insertion !

Emploi. Cornoualia, la synergie des entrepreneurs pour des emplois partagés et durables.

En compagnie de mon collègue Sénateur Michel Canevet, j’ai eu hier le plaisir de rencontrer et échanger avec Maryse Le Maux, directrice d’un groupement d’employeurs en Finistère Sud.

Dès le début de notre entretien, Maryse Le Maux plante le décor : « Cornoualia, ce n’est pas une agence d’intérim, ni un dispositif d’insertion. Ce n’est pas non plus un groupement d’employeurs à l’image de ce que propose le GEIQ. Nous, notre objectif, c’est de créer de l’emploi durable en partageant des compétences sur la Cornouaille. Ce principe permet aux entreprises de disposer de la ressource juste le temps dont elles ont besoin tout en assurant un emploi pérenne aux salariés (CDI). »

Créée en 2000, sous l’impulsion d’entrepreneurs dynamiques et innovants du territoire, Cornoualia s’est développée et affiche aujourd’hui sa réussite : 150 salariés, 256 entreprises adhérentes, près de 700 emplois en CDI créés et 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle se hisse parmi les 5 plus gros groupements d’employeurs en France.

La formule tient sa réussite d’un pré-requis incontournable : « la demande doit venir des entreprises du territoire » affirme Maryse Le Maux. « Après, c’est à nous de répondre à la demande, de faire vivre cette démarche réseau.« . D’après la directrice, le territoire de Cornouaille se prête particulièrement bien au développement d’une telle initiative : « nous sommes sur un territoire avec un terreau fertile pour faire germer ce type de projet, alimenté par un vrai esprit de coopération et boosté par des acteurs économiques moteurs. » La formule répond à un marché du travail en évolution, s’adapte avec flexibilité aux besoins des entreprises et des salariés/apprentis. Sa capacité à évoluer au fil des demandes la conduit d’ailleurs à se développer progressivement : des travaux viennent de débuter pour permettre aux locaux basés Chemin de Kerdroniou de s’agrandir pour offrir en 2022 un bouquet de services supplémentaires : accompagnement des conjoints, mutualisation des formations, permanences pour conseils et accompagnement des risques psycho-sociaux, nouveaux bureaux et salles de réunions à disposition des entreprises adhérentes, le tout pour asseoir davantage ce que Maryse Le Maux appelle « Maison du partage« .

Cette rencontre avec la directrice du site nous a également permis de faire le point sur la situation économique du territoire, et échanger sur la législation en matière d’emploi. A cette occasion, nous avons notamment abordé les difficultés de recrutement dans certains secteurs d’activité, les secteurs d’emploi porteurs, le travail à mener sur l’attractivité économique de la Cornouaille, les enjeux de la réforme du chômage à venir. Maryse Le Maux a également insisté sur la reconnaissance des structures comme Cornoualia afin de sécuriser leurs activités, sécuriser de fait l’économie d’un territoire, et également leur permettre de s’adapter au gré des évolutions qui touchent le droit du travail.

En savoir + sur Cornoualia…

Handicap. Entretien avec la Maison départementale des personnes handicapées du Finistère.

Cet après-midi, je me entretenue avec la Maison départementale des personnes handicapées du Finistère pour évoquer la gestion en période de crise sanitaire.

👉 Elle poursuit deux priorités : assurer la continuité des droits & prendre en charge les nouveaux bénéficiaires.
👉 Elle souhaite aussi se développer dans le Finistère en intensifiant les collaborations avec les structures sociales et avec l’appui des Maisons de services au public, grâce à une offre de proximité et de qualité
👉 En lien avec l’actualité locale, nous avons aussi parlé des Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap.

Les axes de travail :
– développer une formation dédiée
– élargir l’accompagnement à l’extra-scolaire & ce jusqu’à l’insertion dans la vie professionnelle
– proposer un véritable statut pour les professionnels

Les décrets du 24 & 27 décembre 2018 pour la simplification des démarches administratives ont un impact positif mesuré sur le terrain : c’est un confort pour les familles ET pour la MDPH qui gagne en efficacité et réactivité !

Action sociale. Rencontre avec la Ligue des droits de l’homme du Finistère.

Lutte contre l’isolement, alimentation, habitat, accès à l’emploi… Avec la LDH Quimper, nous avons cet après-midi échangé sur les problématiques d’actualité et sur leurs projets à venir.

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) de Quimper et de son agglomération, agit pour soutenir les plus défavorisés dans leur accès à leurs droits fondamentaux (droit au travail, protection sociale, santé, alimentation, logement, éducation, sport, culture, loisir, etc). L’association m’a sollicitée pour que nous puissions échanger sur leurs projets, leurs idées.

Nous devons rester vigilants, solidaires et mobilisés dans cette période de crise sanitaire.

France Relance. Informations & échanges avec les maires de la circo

Aux côtés du Sous-Préfet à la relance, j’ai invité les Maires pour une réunion d’information et surtout d’échanges sur le Plan de relance.

Le plan de relance est ambitieux et s’appuie sur de multiples axes de travail qui méritent des éclairages. Monsieur Yannick SCALZOTTO, sous-préfet à la relance, auprès des préfets du Finistère et des Côtes d’Armor, m’accompagnait sur cette réunion, et sera votre interlocuteur privilégié sur ce dossier.

Cette dynamique impulsée par l’Etat est historique : 100 milliards seront dédiés au Plan de relance. Son objectif est clair : protéger aujourd’hui, avec le chômage partiel, le fonds de solidarité et les PGE, et préparer l’après, anticiper et construire pour rebondir après la crise sanitaire que nous traversons. Dans le Finistère, entre toutes ces mesures, c’est déjà plus de 500 millions d’euros qui ont été injectés depuis le début.

Ce Plan de relance vise à relancer l’activité économique et, plus globalement, accélérer la transformation de notre économie en soutenant des projets innovants, durables, compétitifs, créateurs d’emplois. Il a aussi pour mission de renforcer la cohésion sociale pour des publics en difficulté, qui subissent cette crise de plein fouet : les jeunes, les précaires, les personnes en situation de handicap, les concitoyens éloignés de l’emploi…

Les Maires sont en première ligne de cette crise. Confrontés au quotidien de nos concitoyens, ils appréhendent mieux que personne les réalités de nos territoires, de nos concitoyens, parfois durement touchés par cette crise. Par les dispositifs de ce Plan de relance, ils disposent désormais d’une boîte à outils dont ils peuvent, dont ils doivent se saisir et se faire le relai auprès des entreprises, des associations.

Approprions-nous au mieux ces orientations :  ces 100 milliards ont vocation à passer à l’offensive !

Cohésion sociale. Un jardin collectif au coeur de Penhars.

A l’initiative de l’association Bana Quimper, un jardin collectif vient de voir le jour à Kermoysan.

L’idée d’un nouveau jardin collectif a germé à Quimper : 150 m² de verdure, au coeur du quartier de Penhars, où pédagogie et lien social sont les maîtres mots.
Ce samedi, à l’invitation de l’association, je me suis rendue dans ce jardin pour découvrir l’initiative et échanger avec les habitants du quartier. Motivés, ils fourmillent d’idées pour faire vivre cet espace collaboratif.

J’ai pris un réel plaisir à rencontrer cette équipe de jardiniers au grand coeur !

Le saviez-vous ? Kermoysan fait partie du programme ANRU. ANRU, c’est quoi ?
Il s’agit d’un projet sur le renouvellement urbain. Il s’inscrit parmi les 450 quartiers prioritaires de la politique de la ville intervenant fortement sur l’habitat et les équipements publics et favoriser la mixité dans ces territoires.
En savoir +…