COVID. Un nouveau confinement instauré.

Au regard de la situation sanitaire de la France, le Président de la République a annoncé un nouveau confinement qui débute ce jour et ce, pour une durée minimum de quatre semaines.

Des déplacements restent possibles pour les motifs suivants :
– Aller au travail
– Envoyer ses enfants à l’école
– Faire des achats de première nécessité
– Se rendre à un rendez vous médical
– S’aérer (dans un rayon d’un kilomètre autour de chez soi et moins d’une heure)
– Motif familial impérieux (notamment pour les aidants de personnes dépendantes)
– Répondre à une convocation judiciaire
– Réaliser une mission d’intérêt général

Retrouvez ici les 3 attestations nécessaires pour les différents déplacements : travail, école et dérogatoire.

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement-couvre-feu

Visite ministérielle. Florence Parly à Brest

La ministre des Armées est venue ce jour à Brest pour visiter les moyens de l’Action de l’État en mer.

Au programme du déplacement :
– le sémaphore du Portzic
– le Centre des opérations maritimes (Com) et le Centre de traitement de crise (CTC) dans les sous-sols de la préfecture maritime de l’Atlantique
– le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain « Garonne » à la base navale et le bâtiment dédié aux deux équipages de la « Garonne » et du « Rhône »

Hommage. Décès de l’Émir du Koweït Al Sabah

C’est avec tristesse que nous apprenons la disparition de l’Émir du Koweït Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah. En tant que Présidente du groupe d’amitié parlementaire France-Koweit, j’adresse mes sincères condoléances à la famille de l’Émir et au peuple koweïtien.

Connu comme étant un grand diplomate et un médiateur incontournable entre les pays du Golfe, il était l’Emir du Koweït depuis 2006. La France salue sa mémoire.

> La réaction du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le rôle du Groupe d’amitié parlementaire

Les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale regroupent les députés qui ont un intérêt particulier pour un pays étranger. Leur but premier est de tisser des liens entre parlementaires français et étrangers ; ils sont également des acteurs de la politique étrangère de la France et des instruments du rayonnement international de l’Assemblée nationale.
En savoir +…

COVID-19. Une commission d’enquête parlementaire pour mesurer l’impact, la gestion et les conséquences de l’épidémie.

J’ai intégré la commission d’enquête COVID-19 pour contribuer à la réflexion et aux actions législatives qui en découleront. De par mon parcours professionnel, je suis particulièrement sensible à aux problématiques de santé publique. Je crois que la crise sanitaire que nous traversons doit nous conduire à repréciser nos objectifs en matière d’organisation territoriale des soins :
– le décloisonnement entre la médecine de ville et l’hôpital
– réflexion sur les métiers, la diversification des parcours professionnels et la mutualisation des compétences


Quel est le rôle de cette mission ?

La mission d’information sur la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-COVID19 a été créée par la Conférence des présidents du 17 mars 2020. Cette mission a pour mission le suivi renforcé de la gestion de la crise sanitaire et des mesures prises dans le cadre de l’urgence sanitaire. Cette première phase s’est achevé en juin avec l’adoption d’un premier rapport.
Désormais, la mission évolue et se dote de nouvelles prérogatives en devant une « commission d’enquête ». Un 2e rapport sera rendu en conclusion de ses travaux.

Déclaration de politique générale. Une nouvelle phase de décentralisation se dessine.

Récemment désigné Premier Ministre par le Président de la République, Jean Castex s’est plié à la tradition républicaine de la déclaration de politique générale. Dans son allocution aux parlementaires, il expose les grandes orientations de son programme de gouvernement, ainsi que les principales réformes et mesures qu’il veut mettre en place.

À l’occasion de sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale, le Premier ministre, Jean Castex, a souhaité, mercredi 15 juillet, ressouder la France et préserver l’emploi, grâce aux territoires et au dialogue social, tout en affichant sa fermeté contre la délinquance et les séparatismes.

Ma réaction à son allocution :

Une nouvelle phase de décentralisation va s’ouvrir. Enfin ! Tout ne peut plus se décider à Paris. Enfin, un État plus présent au niveau local ; les nouveaux fonctionnaires seront affectés dans les départements et pas dans les administrations centrales. L’objectif est de lutter contre ce qui est ressentit comme de l’impuissance publique, lorsque les décisions prises ne sont pas ressenties par les citoyens, car trop éloignées d’eux…


Culture bretonne. Vigilance sur la préservation des langues locales.

Alertée par le secteur associatif de l’initiation au Breton de sa circonscription, j’ai écrit
au Ministre de l’éducation nationale pour l’avertir des risques d’appliquer une circulaire en date de 2017 relative à l’enseignement des langues régionales. Cette circulaire prévoit d’autoriser les heures d’enseignement de langues régionales en école élémentaire sur les seules heures d’enseignement de langues vivantes et non plus sur l’ensemble des disciplines scolaires.

Appliquée de manière stricte, la circulaire aurait pour conséquence de mettre en concurrence directe l’enseignement d’une langue régionale avec celui d’une langue étrangère tel que l’Anglais. Cela reviendrait à mettre les parents devant le dilemme de privilégier une langue par rapport à l’autre alors que l’excellence scolaire de cette filière d’enseignement fait ses preuves depuis longtemps.

Il s’agit de revenir à l’application antérieure ; un volume horaire d’enseignement d’une langue régionale pris sur l’ensemble des disciplines scolaires et non pas sur les seules heures d’enseignement de langues vivantes. Un enfant pourrait donc continuer de suivre un enseignement en plusieurs langues, régionales et étrangères.

C’est pourquoi, je suis à l’initiative d’un courrier au ministre pour l’avertir sur ce risque et lui demander une modification en ce sens de la circulaire. Cosigné par 30 parlementaires issus de la Bretagne, de l’Alsace, de l’Occitanie, du Pays Basque et de l’Outre-Mer, ce courrier traduit une réelle inquiétude pour l’enseignement de nos langues régionales.

Immobilier. Quimper dans le top 10 des investissements porteurs.

Le journal Capital vient de publier un comparatif des villes les plus attractives pour investir dans l’immobilier, grâce au dispositif De Normandie. Quimper se situe dans le palmarès.

La politique de la Ville est l’un de mes cheval de bataille. Je suis pleinement engagée sur cette thématique, en particulier à Quimper puisque la ville a intégré le programme « Action coeur de ville ».

L’étude révèle que le dispositif De Normandie porte ses fruits, notamment à Quimper.

Le dispositif Denormandie est une aide fiscale accordée dans le cadre d’un investissement locatif. Il est destiné à encourager la rénovation dans l’ancien pour répondre aux besoins de logement des populations, dans la continuité du plan national de lutte contre le logement insalubre.

Le dispositif De Normandie, c'est quoi ?
Ce dispositif prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu accordée aux particuliers achetant un logement à rénover dans certaines zones. Sont notamment éligibles les logements situés dans les villes bénéficiaires du programme national Action cœur de villeEn savoir +...
Pascal Bernardon / Unsplash

Visite ministérielle. Culture : la vitalité de l’offre jeune public saluée par Franck Riester.

A l’occasion d’un déplacement en deux étapes dans le Finistère, le Ministre de la Culture a pu prendre la mesure de la vitalité, de la dynamique et de la mobilisation des acteurs du monde de la culture sur ce territoire et de l’intérêt des publics, plus particulièrement des jeunes publics, pour l’offre culturelle qui leur est proposée.

Après une halte à Daoulas où il a pu apprécier l’exposition « Liberté, Égalité, Diversité », le Ministre de la Culture s’est rendu à Châteaulin. Au contact de lycéens, il a abordé l’opportunité des « Pass culture« , le Finistère étant département pilote dans expérimentation visant à faciliter l’accès à la culture pour les jeunes grâce à chèques-cadeaux dédiés.

L’après-midi, direction Quimper où j’ai été ravie de lui présenter la HIP HOP NEW SCHOOL 29, la scène Très Tôt Théâtre – Quimper et le Musée des beaux-arts de Quimper.

« La culture est un des piliers de l’émancipation individuelle et de notre mémoire collective. »

A. Le Meur.